Jin Gang Li Gong, un art martial autrefois secret

Depuis plus de 17 ans le professeur Guo XinMin enseigne le Jin Gang Li Gong au sein de notre école d’arts martiaux internationale, située en Chine dans les montagnes de Kunyu.  Afin de simplifier, nous nommons les cours « Qi Gong », mais derrière cette pratique se cache en réalité un art martial unique qui, malgré son efficacité pour la santé et la génération de puissance, a failli disparaître.

Origines bouddhiques

Une représentation de Jīn gāng, alias Vajrapani

Littéralement il s’agit de l’étude de la force de Jīn gāng ( ). Jīn gāng désigne Vajrapani, l’un des Bodhisattva qu’on identifie comme protecteur de Buddha et caractérisé par une force surnaturelle. L’une des caractéristiques principales de cet art consiste effectivement à permettre au pratiquant de générer une puissance assez impressionnante, reposant en grande partie sur des pratiques internes (Qi Gong).

Une lignée guerrière

Elements connus de la lignée du Jin Gang Li Gong

Les origines de ce style remontent à la dynastie Song, il s’agit d’un héritage militaire développé par Yu Hua Long. Transmis en secret au travers d’une lignée familiale, il s’est surtout illustré en temps de guerre.

Trois aspects en particulier peuvent expliquer son efficacité sur les champs de bataille :

  • l’utilisation de techniques de Qi Gong pour l’accélération de la guérison, dans un contexte ou l’accès au matériel médical et à la pharmacopée sont limités.
  • le renforcement physique du corps « chemise de fer » permettant de résister plus efficacement aux impacts
  • le développement de la puissance explosive: le général Yu Hua Long acquis le surnom de « général de fer » car d’après la légende, son système d’entraînement lui permettait potentiellement de briser les lames à main nues.

 La plupart des successeurs du style ont également eu un impact ou un lien particulier avec les champs de bataille : Yu Qian le successeur de Yu Hua Long fut ministre des affaires militaires respecté pour son expertise militaire lors de la dynastie Ming. Pour les disciples plus récents, le disciple de la 22 ème génération, Yu Zhao Liang, combattit et mourut en 1937 lors de l’incident du pont Marco-Polo (qui débuta la seconde guerre sino-japonaise) et fut reconnu héros national à titre posthume. Le disciple de la 23ème génération est le professeur Yu Xian Hua. Il a étudié cette technique depuis son enfance et l’appris de son grand père Yu Guang Shan.

Le travail du professeur Yu Xian Hua

N’ayant pas de fils, Yu Xian Hua a décidé pour la première fois d’ouvrir l’enseignement en dehors de la lignée de sang. Visionnaire, il décida aussi de réinventer le système pour l’époque moderne. Afin de raviver l’intérêt sur son art, il fut un moteur dans l’organisation de compétitions de casse en Chine et forma ses étudiants à des démonstrations spectaculaires.
Son système mélange techniques de méditation et renforcement. Afin de répondre aux demandes modernes, il présenta son système en trois éléments, la méditation pour la pratique de la « chemise de fer » et les casses, les techniques de massage pour la santé, et la self défense (particulièrement les contrôles articulaires).

On peut le voir dans cette vidéo présenter le Zhan zhuan du Jin Gang Li Gong :
https://www.youtube.com/watch?v=6TnDaQNIMg4

Un court reportage de cette époque démontrant certaines casses:
https://www.youtube.com/watch?v=qB5iva4JUv0

Enfin, il a créé une série de VCD qui n’existent qu’en Chinois et dont voici les titres et la description commerciale :

Jin Gang : les 9 Techniques de Paume

Voici des exercices de Qi Gong dans la tradition martiale, et non pas une des versions édulcorées ou généralisée des mouvements de ce qu’on appelle par exemple désormais « Qi Gong médical ». L’Ancien professeur enseigne à ses jeunes étudiants. Les exercices ne sont pas difficiles à apprendre mais ils possèdent différents niveaux de difficulté de performance. Ces exercices sont destinés à guider le Qi dans le corps tout entier et permettre la longévité et la régénération.

Jin Gang : les 72 Techniques de massage

Depuis longtemps nous avons vu une sélection de VCD sur l’art du massage chinois connu sous le nom de Tui Nah ou An Mo. Pour les non-initiés, il y a un bon nombre de massages impliqués dans les arts martiaux pour tout, depuis le maintien de la souplesse des membres jusqu’au traitement de blessures. Dans ce VCD le professeur Yu est assis et supervise ses étudiants pendant qu’ils délivrent littéralement des traitements de massage aux clients. L’organisation des techniques de massage et la méthodologie simple seront une bonne introduction pour ceux qui évoluent dans le champ martial et souhaitent explorer cet aspect traditionnel du travail. Des connaissances en méridiens seront utiles.

Jin Gang : les 72 Techniques de Self-Défense

Voici de nombreuses techniques de self-défense démontrées par les jeunes étudiants de maître Yu. De nombreuses techniques sont basées sur le Chin Na (contrôle articulaire) et utilisent des frappes et des projections. La plupart des techniques sont appropriées pour des situations de cours et ne sont pas « dangereuses » bien qu’un certain nombre d’entre elles soient démontrées avec plus d’intensité.

Le travail du professeur Guo XinMin

Le professeur Guo XinMin fut l’entraîneur en chef de l’institut martial de Jin Gang Li d’octobre 1993 à décembre 1999. Il participa à de nombreuses compétitions et performances de hard Qi Gong en Chine et à l’étranger, faisant la démonstration de la puissance qui peut être obtenue par sa pratique.

La plupart des disciples de la 24ème génération, ont du se tourner vers d’autres carrières. Le professeur Guo XinMin a fait le choix de continuer à enseigner les arts martiaux. Depuis qu’il enseigne dans notre école il a préparé ses étudiants et disciples à participer à leur tour aux compétitions ou à des démonstrations de casse.

Afin d’ouvrir encore plus l’enseignement et permettre à l’art de survivre, il a également accepté de recevoir des disciples occidentaux (11 dont 3 français).

Master Guo XinMin accompagné de ses deux plus récentes disciples, Jaime et Saray

Jusqu’à cette génération la transmission ne s’est faite que de manière orale, mais le professeur Guo XinMin a commencé un travail de retranscription du savoir à l’écrit pour ses disciples et étudiants.

Voici un tableau récapitulatif de certains taos qui représentent le socle du système :

Références :
En savoir plus sur Vajrapani : https://fr.wikipedia.org/wiki/Vajrapani
Lignée du Jin gang Li Gong : https://www.plumpub.com/info/knotebook/jingangligong.htm
Les VCD de Yu Xian Hua : https://www.plumpub.com/sales/vcd4/coll_jingang.htm
Extraits de compétition de Hard Qi Gong 2019 : https://www.facebook.com/watch/?v=1342210859272059

Articles liés

Réponses

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *